Novembre 2020 - La valorisation peut-elle changer des vies?

Mis à jour : avr. 22

« Les grandes âmes apprécient la valeur des autres. Les grands cœurs émettent des jugements positifs. Ils illuminent et enrichissent la vie de ceux qui les entourent; ils font jaillir des autres le meilleur, grâce aux rayons de soleil de leur appréciation » Smith Wigglesworth

Lire un moyen simple de se développer

Écrire est une façon de laisser des traces, des souvenirs, des témoignages, de toucher les esprits et les cœurs.


Un livre, un écrit, a beaucoup de valeurs pour l’écrivain qui investit son énergie, son temps et qui à travers des mots, livre ses émotions, son état d’âme, arrive à créer une histoire, à partager une histoire de vie, à puiser dans son imagination, à s’épanouir, se développer.


Autour de l’écrivain se retrouve toute une industrie qui donnera l’opportunité à un lecteur, une lectrice, de lire un livre, de découvrir des informations enrichissantes, une histoire palpitante, une réponse à ses questions, un refuge, du réconfort, un regain de force, d’énergie. Ce livre peut aussi être un cadeau à offrir à un parent, un ami, un collègue de travail pour montrer combien on l’apprécie. Ce simple geste peut encourager l’autre qui traverse un moment difficile, le valoriser.


Tu as vécu dans ta vie différentes expériences et tu as certainement quelque chose à partager. Puisses-tu prendre le temps d’écrire un livre, de raconter un fait, une situation qui servira à reconstruire l’autre et aussi à atteindre une autre dimension dans tes pensées.


Bon temps d’écriture à tous !


Valoriser l’autre

Hébreux 10 v.24 nous exhorte en ces termes :

« Veillons les uns sur les autres pour nous encourager à mieux nous aimer et à faire du bien autour de nous. »


Qui est l’autre ? C’est notre voisin, notre collègue de travail, notre mari, nos enfants, notre ami(e). Comment encourager l’autre ? Par nos gestes, nos marques d’attention envers l’autre. Il comprendra alors qu’il occupe une place réelle dans nos vies.


Il n’est pas juste un numéro et nous ne sommes pas indifférents à la situation qu’il vit. Un moyen fort est de le valoriser et cette valorisation passe, entre autres, par nos paroles.


« La mort et la vie sont au pouvoir de la langue ; quiconque l’aime en mangera les fruits. » nous dit Prov